L’INCONTINENCE CHEZ LES ENFANTS ET RÉÉDUCATION PÉRINEALE 

La propreté … Un sujet sensible pour les parents mais important pour les enfants. La propreté s’apprend généralement entre 2 et 3 ans (il est souvent demandé que l’enfant soit propre pour son entrée en maternelle).

Chez certains enfants cet apprentissage coule de source tandis que chez d’autres un peu moins. Il est important de signaler que le contrôle des différents sphincters peut se faire jusque l’âge de 5 ans et qu’avant cet anniversaire aucune situation concernant la sphère urinaire ou défécatoire ne sera considérée comme étant pathologique. On ne parlera donc pas « d’incontinence » avant 5 ans.

LA CONTINENCE CHEZ LES JEUNES ENFANTS

La continence de jour est généralement plus précoce que la continence de nuit et les petites filles sont souvent (pas toujours) plus vite propres que les petits garçons.

Est considéré comme continent un enfant capable de sentir sa sensation de besoin et de gérer celle-ci soit en allant aux toilettes pour uriner/déféquer soit en attendant encore un peu avant d’y aller.

 

Chez les enfants qui ont un peu plus de mal avec la propreté (après 5 ans), nous pouvons les aider avec de la rééducation du périnée.

Énurésie, incontinence aux urines ou aux selles, constipation et encore d’autres situations pathologiques peuvent être soulagées et éradiquées avec de la rééducation.

TRAITEMENT – RÉÉDUCATION

En kinésithérapie, il sera d’abord proposé et expliqué à l’enfant des techniques douces telles que explication des mécanismes de continence urinaire et fécale (avec un vocabulaire adapté), correction des règles d’hygiène (souvent mauvaise chez les enfants et les parents), tenue d’un calendrier mictionnel (pour corriger l’hygiène de vie), suppression des couches, lever la nuit (par un parent) pour uriner,…

Quelques petits conseils d’hygiène tels que comment bien se positionner sur les toilettes, ne pas pousser, ne pas se retenir, bien boire, écouter son besoin, …

le calendrier mictionnel est un calendrier dans lequel l’enfant doit écrire ses besoins, leurs horaires et la présence ou non « d’accidents ».

Si les techniques « douces » explicatives ne fonctionnent pas, le médecin spécialiste proposera des techniques plus spécifiques comme les alarmes sonores, les traitements médicamenteux, le biofeedback, etc.

Le biofeedback en rééducation chez l’enfant est l’apprentissage de la localisation de son périnée et de la contraction/relaxation de celui ci quand il l’a décidé. Cette technique s’effectue avec les électrodes externes (technique non invasive) collées de part et d’autre du périnée sous le slip de l’enfant (les enfants gardent leurs sous-vêtements tout au long des séances de traitement).

La rééducation périnéale nécessite une prescription médicale le plus souvent rédigée par un médecin spécialiste.

Prendre Rendez-vous

Contact 

48 route de Beaufays, 4050 Ninane

0495 53 53 09

Horaire de consultation

Lun - Mer - Ven: 08h30 - 18h30

Mar - Jeu: 08h30 - 13h30

sur rendez-vous

Qui suis-je ?

Je suis kinésithérapeute depuis 2015. Après une collaboration avec le service de kinésithérapie et d’urologie du CHU de Liège et avec un centre médical verviétois, j’ai décidé d’ouvrir mon propre cabinet.

Mes spécialisations sont l’uro-gynécologie (pelvi-périnéologie au sens large chez les hommes, les femmes et les enfants), le drainage lymphatique manuel (avec ou sans pressothérapie) et le
traitement des cicatrices.
Ces trois domaines demandent des connaissances pointues que mon travail au chu m’a apportées.
Mes compétences touchent une large partie de la population. Les spécialistes tels qu’urologues,
gynécologues, gastro-entérologues, proctologues, chirurgiens vasculaires, chirurgiens sénologues et dermatologues ont très souvent recours à des soins de kinés spécialisées pour leurs patients.
Quelle que soit votre affection (touchant un de ces trois domaines, je suis là pour vous aider dans mon nouveau cabinet de kinésithérapie.

Contact par mail

Par téléphone

0495 53 53 09

Quel que soit le soin dont vous avez besoin, vous devez toujours vous munir, lors de la première séance, de votre carte d’identité et de votre prescription médicale.